Documentation Steamworks
Microtransactions (achats en jeu)

Présentation

Steam fournit une assistance de premier ordre pour les achats en jeu : qu'il s'agisse d'items, de la monnaie du jeu ou de tout ce que vous pouvez imaginer, vous pouvez utiliser les API de microtransactions de Steam pour offrir à vos clients plus de choix.

Si vous cherchez à faire paraître votre titre comportant des achats en jeu sur Steam, nous avons quelques suggestions, meilleures pratiques et ressources pour vous aider à démarrer. Qu'il s'agisse d'un jeu gratuit ou avec achat initial, tous les jeux comportant des achats en jeu ont certains éléments communs qu'il convient de prendre en compte lors du travail préliminaire au lancement sur Steam.

Conditions nécessaires pour les achats en jeu

Pour tout achat en jeu, vous devrez utiliser l'API des microtransactions afin que les clients Steam puissent seulement effectuer des achats depuis le porte-monnaie Steam. Vous pouvez en apprendre davantage sur la façon d'effectuer cette intégration dans la section Guide de mise en œuvre des microtransactions.

Vous pouvez utiliser le porte-monnaie Steam pour acheter des items individuels ou pour acheter votre monnaie du jeu.

Anticiper les fraudes

Il existe un risque de fraude dès que vous proposez à l'achat quelque chose qui a de la valeur. Pour votre magasin en jeu, Steam fournit des services en tant qu'organisme de traitement des paiements (Steam réalise des vérifications antifraude), mais le contexte dans lequel un utilisateur effectue un achat dans votre jeu est un élément que seuls vos serveurs de jeu peuvent comprendre.

Votre jeu est particulièrement vulnérable si les achats en jeu font partie d'une économie où les biens et services virtuels peuvent être échangés ou offerts. Si on laisse les fraudes proliférer sans aucun contrôle, cela peut dévaluer les items dans l'économie ou créer un déséquilibre dans le jeu qui gâche l'expérience de jeu des utilisateurs légitimes.

La fraude implique fréquemment l'achat par un utilisateur d'items et de monnaie pour un montant élevé avec un moyen de paiement volé (comme une carte bancaire). L'objectif de ce genre de fraudeurs est de déplacer ces biens virtuels vers d'autres comptes possédés soit par le fraudeur soit par un joueur qui paye pour acquérir ces biens en dehors du système. Les fraudeurs peuvent également chercher à vendre le compte entier, encore une fois en se faisant payer en dehors du système.

Votre équipe devra trouver un équilibre dans votre économie qui bloque les mauvais utilisateurs, sans pour autant impacter vos utilisateurs légitimes. Voici quelques suggestions générales qui sont des points de départ pour mettre en place une protection de base contre les formes simples de fraudes :

  1. Utilisez votre connaissance en jeu de l'historique d'un utilisateur pour limiter les actions qui peuvent contribuer à la fraude. Par exemple, si vous savez que le joueur est vraiment nouveau, il peut être judicieux de limiter les achats d'items ou de monnaie d'un montant élevé. Il est peu probable qu'un tout nouvel utilisateur légitime soit intéressé par l'achat de 200 USD d'items ou de monnaie. Pour réaliser cela, il est utile d'intégrer des données relatives à l'utilisateur.
    • L'utilisateur a-t-il progressé dans votre jeu et atteint un niveau minimum ?
    • L'utilisateur a-t-il effectué des achats par le passé ? Son comportement semble-t-il légitime ?
    • Quels sont les montants d'achat moyens typiques dans votre jeu sur un mois ? Cette transaction est-elle largement en dehors de cette plage ?
    • Combien de transactions effectuent vos clients acheteurs typiques en un mois ? Cet utilisateur effectue-t-il un trop grand nombre de transactions ?
    • Cet utilisateur possède-t-il un historique d'échange qui semble légitime ?
  2. Utilisez les informations de Steam relatives à l'historique d'un utilisateur pour lever vos doutes sur une transaction ou un utilisateur spécifique. Vous pouvez obtenir des informations de Steam pour vous aider à déterminer quelles actions on peut autoriser un utilisateur à effectuer. Appelez GetUserInfo() dans l'API ISteamMicroTxn pour obtenir des informations sur l'utilisateur. Trois réponses principales peuvent être utiles pour déterminer jusqu'à quel point vous pouvez faire confiance à l'utilisateur :
    • Country : renvoie le pays dans lequel l'utilisateur se connecte pour effectuer son achat. Cette donnée seule apporte peu d'information, mais elle peut être utile si elle est combinée avec la devise.
    • Currency : renvoie le code de devise du porte-monnaie Steam de l'utilisateur. Généralement, ceci est utilisé pour déterminer les informations de prix à afficher à l'utilisateur, mais en rapprochant la devise du pays d'où provient la requête, vous pouvez vérifier si elle correspond à ce qui est attendu d'un utilisateur de ce pays. Cela n'indique pas nécessairement une fraude : les utilisateurs peuvent se connecter et effectuer des achats pendant leurs voyages, mais effectuer cette vérification vous donne davantage d'informations dans la recherche de schémas d'activités frauduleuses.
    • Status : renvoie « Active » (actif), « Trusted » (fiable) ou « Locked » (verrouillé).
      1. Un compte est actif (Active) par défaut.
      2. Les comptes fiables (Trusted) disposent d'une transaction remontant à plus de 90 jours sans rejet de débit associé au compte Steam. Il est important de noter que les comptes fiables peuvent néanmoins avoir été piratés ou « préparés » avec un achat de faible valeur afin de paraître légitimes. Cet état ne doit pas être l'unique facteur déterminant pour accepter ou refuser un achat.
      3. Un compte verrouillé (Locked) ne peut effectuer d'achats sur Steam en raison d'une fraude, d'un rejet de débit, d'un piratage ou d'une violation des conditions d'utilisation de Steam. Cet état n'est pas toujours permanent, en particulier dans le cas des comptes verrouillés pour piratage ou suite à un rejet de débit accidentel par la banque.
  3. Il est essentiel de détecter les transactions frauduleuses avant qu'elles n'impactent l'économie.
    • Steam détecte la plupart des transactions frauduleuses dans les 48 heures suivant l'achat initial. Appelez l'API GetReport() au moins une fois par jour pour répercuter les changements apportés aux transactions suivant leur statut mis à jour.
    • Vous devriez empêcher les échanges ou dons d'items pendant au moins 72 heures. Ceci n'aura aucun impact sur la majorité de vos joueurs, car la plupart des joueurs utilisent les fonds et les items achetés pour eux-mêmes, tandis que les fraudeurs doivent déplacer leurs biens frauduleux afin de générer du profit.
    • En cas de remboursement d'un achat, un système automatique de « saisie » supprimant les fonds et les items achetés du compte frauduleux décourage la poursuite de ce comportement. Combiné au temps de détection et à la restriction sur les échanges, il ne laissera pas le temps au fraudeur de profiter du compte frauduleux.
  4. N'affichez pas de clé de produit pour les achats en jeu qui pourrait être utilisée pour un autre compte. Il existe des API Steam qui permettent d'accorder des packages ou de déverrouiller du contenu sans avoir à afficher aux clients une clé qui pourrait être dupliquée.
  5. N'autorisez pas les utilisateurs à changer les comptes associés décrits dans la section suivante : Associer des comptes.
Si vous utilisez le service d'inventaire Steam, il intègre plusieurs de ces suggestions.

Associer des comptes

Possédez-vous votre propre système de comptes ? Dans ce cas, nous vous encourageons vivement à utiliser l'API Steamworks pour créer ou associer automatiquement le compte Steam du client avec votre système, plutôt que de demander au client de créer manuellement un compte via votre jeu ou votre site Web. La création d'un nouveau compte par l'entremise d'un autre service peut être un obstacle majeur pour certains clients et avoir un impact significatif sur votre public potentiel.

L'association du compte Steam d'un utilisateur à votre propre système peut être effectuée en récupérant et en vérifiant le SteamID de l'utilisateur, qui est l'identifiant unique d'un compte Steam.

Pour plus d'informations, merci de consulter la section traitant de l'association de comptes dans Authentification de l'utilisateur et possession.

Considérations concernant les économies en jeu et meilleures pratiques

Steamworks offre diverses possibilités pour intégrer les microtransactions et les économies en jeu. Il y a certains éléments à prendre en compte sur le sujet.

Nous vous invitons à regarder la présentation de Kyle Davis aux Steam Dev Days pour des informations plus détaillées.
https://www.youtube.com/watch?v=RHC-uGDbu7s

  1. Utilisez votre économie en jeu pour améliorer votre produit et accroître la satisfaction de vos clients, pas comme un moyen de monnayer le mécontentement des clients.

    Les barrières artificielles à la progression et les monnaies virtuelles qui opacifient la valeur tendent, à long terme, à faire regretter leurs achats aux joueurs. Si vous voyez les transactions en jeu comme une occasion d'interrompre le divertissement de votre client pour lui demander de l'argent, ce dernier aura tendance à abandonner le produit avec le temps. Payer pour ne pas être frustré n'est pas un modèle économique durable et le marché est suffisamment compétitif pour que les clients disposent de meilleures alternatives pour utiliser leur temps et leur argent.
  2. Construisez des systèmes dans lesquels les achats des clients améliorent le jeu pour d'autres clients.

    De nombreux produits « free to play », en particulier les jeux multijoueurs, se fondent sur des systèmes dans lesquels plus un joueur dépense d'argent, pire le jeu devient pour les autres joueurs. Évitez de construire des systèmes où les joueurs ont la capacité de nuire à l'expérience des autres joueurs, et concentrez-vous plutôt sur des produits et des items qui créent des effets positifs au sein de votre jeu. Nous citons des exemples spécifiques dans la présentation des Steam Dev Days, mais un bon point de départ est un produit conçu autour d'un concept simple : « Je me réjouis quand le joueur à côté de moi fait un achat. » C'est réalisable pour les jeux de tous genres et styles, et nous vous encourageons à effectuer des expériences autour de tels produits dans vos jeux.
  3. Laissez vos utilisateurs créer de la valeur les uns pour les autres.

    Le Steam Workshop est un ensemble d'outils permettant à vos clients de créer du contenu et de la valeur les uns pour les autres. Les clients peuvent créer des modèles, des cartes, des mods ou d'autres composants précieux pour votre jeu. En fonction de votre produit et de vos objectifs, vous pouvez choisir entre un Workshop gratuit ou monétisé. Dans les deux cas, la créativité et la passion de vos clients peuvent accroître considérablement la valeur de votre produit et vous fournir une excellente source de contenu supplémentaire. Consultez la documentation du Steam Workshop et le forum de discussion des développeurs Steamworks pour plus d'informations sur le Steam Workshop.

Dans l'ensemble, être l'esclave d'indicateurs tels que les revenus par jour ou par utilisateur peut entraîner la prise de décisions à court terme nuisibles à vos joueurs et à la longévité de votre produit. Regardez l'intégralité de la conférence des Steam Dev Days ci-dessus pour découvrir des exemples spécifiques et des perspectives supplémentaires.

Tirer le maximum des mises à jour

Les mises à jour forment une part importante du cycle de vie de votre produit et une forme de communication essentielle avec vos clients. Vous devrez procéder à des mises à jour afin de corriger les bugs et d'apporter des solutions aux problèmes, mais les mises à jour importantes constituent également une excellente occasion d'ajouter du nouveau contenu, de nouveaux modes de jeu ou de nouvelles fonctionnalités afin de conserver l'intérêt de vos clients et d'attirer un nouveau public.

Vous trouverez dans la section Meilleures pratiques en matière de marketing de la documentation des suggestions et des bonnes pratiques sur la manière d'optimiser les mises à jour de votre produit.